Bebat sonde la conscience environnementale des Belges : une majorité reconnaît que la pollution est un problème pour l’avenir

Conserver ses piles usagées dans un lieu fixe, les trier et les recycler : un premier pas vers le respect de l’environnement

  • 85 % des Belges admettent que la pollution de l’environnement constitue un grave problème pour l’avenir
  • 39 % sont disposés à payer plus pour se procurer des produits respectueux de l’environnement
  • 87 % conservent leurs piles usagées dans un lieu fixe
  • Le débarras (25 %) et la cuisine (25 %) sont les endroits les plus habituels où conserver des piles
  • Les piles usagées sont principalement déposées dans des magasins et des supermarchés (57 %), suivis des parcs à conteneurs (54 %)
  • 3 Belges sur 10* rapportent des piles usagées 2 fois par an

Tirlemont – Lundi prochain, le 5 juin, sera la Journée mondiale de l’Environnement. L’occasion de faire le point sur la problématique actuelle de l’environnement. Dans ce cadre, Bebat a évalué dans quelle mesure les Belges sont sensibles à l’environnement et comment ils conservent, trient et recyclent leurs piles usagées. Du 28 novembre au 20 décembre 2016, iVOX a mené l’enquête auprès de 1485 Belges de plus de 18 ans.

82 % des Belges trouvent qu’ils doivent vivre autrement pour l’environnement

85 % des Belges admettent que la pollution de l’environnement constitue un grave problème pour l’avenir. Par ailleurs, la majorité (83 %) estime que l’environnement fait l’objet d’une attention nettement plus grande qu’il y a 5, voire 10 ans. Un point positif est que les Belges trouvent aussi qu’ils doivent vivre autrement (82 %) et/ou qu’ils peuvent faire beaucoup eux-mêmes pour une planète plus verte (81 %).

Seules 4 personnes interrogées sur 10 (39 %) seraient toutefois disposées à payer plus pour se procurer des produits respectueux de l’environnement. On observe en outre une différence significative entre les régions. Bruxelles, par rapport aux autres régions, semble davantage reconnaître le besoin d’information, ainsi que la nécessité d’investir dans des énergies renouvelables et d’intensifier le dialogue sur la pollution de l’environnement et ses conséquences.

44 % conservent leurs piles usagées dans des boîtes Bebat spéciales, 39 % dans des sachets

Les Belges conserveraient en moyenne 87 % de leurs piles usagées dans un lieu fixe et les déposeraient régulièrement dans un point de collecte. De même, 54 % des piles provenant d’appareils rechargeables sont conservées et déposées régulièrement. Les chiffres montrent clairement que les Belges font leur mieux pour l'environnement au niveau des batteries.

En Belgique, le débarras et la cuisine sont les endroits les plus habituels où l´on conserve des piles usagées. 25 % des Belges déclarent y ranger leurs piles. Le garage (19 %), le séjour et le bureau (tous deux 16 %) sont également des endroits fréquents. Les boîtes (44 %) et sachets (39 %) spécialement conçus pour conserver des piles usagées sont les moyens les plus courants de la conservation des piles.

3 Belges sur 10* rapportent leurs piles 2 fois par an

Les piles usagées sont le plus souvent déposées dans des magasins et des supermarchés (57 %) et dans les parcs à conteneurs (54 %). 3 Belges sur 10 déposent leurs piles 2 fois par an. 1 sur 4 le fait 4 fois par an, voire plus. « Lorsque la boîte/le sachet est rempli(e) » (51 %) et « Lorsque quelqu’un doit se rendre au point de collecte pour d’autres raisons » (45 %) sont les occasions préférées pour ramener des piles usagées. Avec plus de 24.000 points de collecte, Bebat facilite la collection des batteries énormément. Avec un point de collecte par 500 habitants, chaque Belge trouvera un point de collecte à 400m de distance au maximum.

90% de toutes les batteries qui sont disponibles pour être collectées, sont recueillies et recyclées par Bebat. En 2016, Bebat a battu tous les records avec 3.841 tonnes de piles usagées collectées. Bebat se profile ainsi comme le n°1 européen, avec une grande avance sur tous ses pays voisins. Selon les attentes, le pourcentage de collecte pour 2016 dépassera ceux des pays voisins de 15 à 40%.

« En ce jour, chacun doit prêter attention à l’environnement. En tant qu’ASBL, Bebat veut contribuer à informer la population sur la conservation, le tri et le recyclage corrects de piles usagées. Il y a encore beaucoup de chemin à faire, et notre environnement mérite que l’on en prenne soin. Conserver ses piles dans un endroit fixe, les trier et les recycler constitue un pas dans ce sens et s’inscrit dans le cadre élargi de la problématique de l’environnement qui doit être prise à bras-le-corps. », déclare Peter Coonen, administrateur délégué de Bebat.

*Des Belges qui indiquent qu'ils rapportent des batteries

À propos de BEBAT asbl

BEBAT est une association sans but lucratif (asbl), créée en 1995 par les fabricants de piles afin de s’assurer que les entreprises s'acquittent de leur obligation légale. L’asbl Bebat donne une nouvelle vie aux piles usagées et compte parmi les meilleurs élèves du monde en matière de collecte de piles. Les piles usagées peuvent être déposées gratuitement dans plus de 24.000 points de collecte dans tout le pays. L’asbl Bebat est responsable de la collecte, du tri et du recyclage. En 2016, Bebat a collecté un poids record d’environ 3.841 tonnes de piles. En outre, des analyses démontrent que 100 kg d’ordures ménagères ne contiennent qu'une seule pile, le taux d’efficacité de la collecte de Bebat atteignant ainsi 89,80%.

Contactez-nous
Silke Winters Consultant , Grayling
Silke Winters Consultant , Grayling
A propos de BEBAT

Bebat est une association sans but lucratif (asbl), créée en 1995 par les fabricants de piles afin de s’assurer que les entreprises s'acquittent de leur obligation légale. L’asbl Bebat est responsable de la collecte, du tri et du recyclage. L’asbl Bebat donne une nouvelle vie aux piles et batteries usagées et compte parmi les meilleurs élèves du monde en matière de collecte de piles et batteries. Les piles et batteries usagées peuvent être déposées gratuitement dans plus de 24.000 points de collecte dans tout le pays. En 2017, Bebat a collecté pas moins de 3.067 tonnes de piles. Au cours des cinq dernières années, Bebat a déjà collecté 10.000 batteries de véhicules électriques (VE)  et les a fait recycler par les meilleures entreprises de recyclage en Belgique et en Europe.

Suivez également Bebat sur Facebook et Twitter.